Actualités

7 Mars 2019

Le polonais arrive au Terra Sancta Museum

Le 7 mars dernier au Couvent de la Flagellation à Jérusalem, la version de l’installation multimédia en langue polonaise a été inaugurée dans les espaces dédiés au Terra Sancta Museum. Cet objectif est devenu réalisable grâce à l’intérêt et à la contribution de la présence polonaise locale, ainsi qu’à la Custodie de Terre Sainte et à l’ATS Pro Terra Sancta qui ont accueilli la requête de nombreux pèlerins visitant chaque jour les lieux saints.

Le Terra Sancta Museum est composé de trois parties : la partie multimédia, inaugurée en 2016, la partie archéologique dont le premier volet a été ouvert en juin 2018, les deux se situant dans les locaux du Couvent de la Flagellation ; et la partie historique à venir au Couvent de Saint Sauveur.
La salle multimédia, dans un espace riche de lumière, sons, récits et animations numériques, permet de parcourir en 15 minutes, un voyage dans le temps pour découvrir la Ville Sainte du temps de Jésus jusqu’à nos jours. Jusqu’à présent, l’installation réalisée en collaboration avec ATS pro Terra Sancta et l’Association Allemande Porticus, était disponible en huit langues : anglais, italien, espagnol, portugais, français, russe, arabe et hébreu.

L’inauguration du récit en langue polonaise a permis la présence d’une délégation de la République Polonaise auprès de l’Autorité Palestinienne, guidée par Aleksandra Bukowska. « Cette proposition a émané de la Custodie il y a un an, par Fr. Dobromir Jasztal, et par la direction du Terra Sancta Museum » a commenté la diplomate polonaise. « Et, grâce au soutien du Ministère des Affaires Etrangères de la Pologne et de l’ATS Pro Terra Sancta, nous sommes fiers de dire que le résultat est vraiment extraordinaire ». Les motivations de l’intérêt de la Pologne dans l’installation sont doubles : c’est avant tout une attention à l’égard du grand nombre de pèlerins qui choisissent la Terre Sainte comme destination. C’est également consolider le lien de la Nation avec la Via Dolorosa : dans les années 1947-1948, grâce à la générosité de soldats polonais en service à Jérusalem, une chapelle du XIXème siècle a été restaurée près de la IIIème station, et en garde encore aujourd’hui le souvenir.

« L’objectif est d’offrir à un nombre toujours plus conséquent de pèlerins, la possibilité de visiter ce lieu » a déclaré Fr. Dobromir Jasztal, Vicaire de la Custodie, qui a accueilli la délégation polonaise et les invités « afin qu’ils puissent avoir ces informations utiles pour parcourir la Via Dolorosa ». Ce nouveau résultat va de pair avec une innovation technique importante, comme le souligne le Directeur du Terra Sancta Museum, Fr. Eugenio Alliata : « nous avons désormais la capacité d’ajouter de nouvelles langues de façon plus simple et nous espérons pouvoir le faire rapidement ».

Camilla Cantore – Giovanni Malaspina

 

Partager
email whatsapp facebook twitter google plus
1 Janvier 1970

Funérailles du Christ : les trésors du Vendredi Saint

1 Janvier 1970

Découvrez les coulisses du Terra Sancta Museum !

1 Janvier 1970

Collecte de fonds : Quand l’Angleterre soutient le Terra Sancta Museum de Jérusalem.