Nouvelles

19 Avril 2018

Reprise des travaux pour la section historique du Terra Sancta Museum: étude des espaces et projet scénographique.

de CORRADO SCARDIGNO

Une nouvelle phase de travail pour la section historique du Terra Sancta Museum vient de s’achever au Couvent Saint-Sauveur à Jérusalem.

“L’objectif premier de ces nouvelles rencontres portait sur la vérification des espaces muséaux afin d’étudier l’installation des objets qui y seront exposés”, a déclaré Madame Béatrix Saule, membre du comité scientifique du nouveau musée qui devrait ouvrir ses portes en 2021, au siège de la Custodie de Terre Sainte.

Compte tenu de l’environnement, des canalisations et des nouveaux relevés, en présence du muséographe Jérôme Dumoux et des architectes Constance Heim de Balsac et Vincenzo Zuppardo (CTS), il a été constaté qu’aucun élément structurel du projet initial devait être remis en question.

Le moment concernant l’étude de certains objets à inclure dans les vitrines – comme par exemple l’art palestinien de la nacre, était particulièrement intéressant. Grâce au chercheur et collectionneur d’art de Bethléem, George Al Ama, il a été possible d’identifier les objets les plus anciens et les plus beaux de la collection de la Custodie de Terre Sainte, sauvés grâce aux travaux du Père Bellarmino Bagatti dans les années 1950. Ainsi par exemple, de splendides crucifix et canons d’autel des XVIIe et XVIIIe siècles qui «montrent la haute qualité artistique et l’importance de cette production, unique dans son genre et son origine», comme l’a précisé l’historien d’art Jacques Charles-Gaffiot.

Le comité a également travaillé aux archives sur les fonds d’A. Barluzzi, pour une sélection d’œuvres (dessins, croquis autographes) du célèbre architecte italien. Cela a permis de préciser davantage le matériel qui sera exposé dans la salle dédiée à la garde des Lieux Saints. En outre, quelques précieux livres de la bibliothèque et de l’ancienne imprimerie franciscaine ont fait l’objet de discussion, et trouveront leur place dans différentes salles du musée.

«L’étape décisive concernera la liste finale des œuvres qui sera présentée en juin prochain», a conclu Madame Saule, «c’est à ce moment-là que se terminera la première phase du projet muséographique et que nous passerons à la rédaction des textes des panneaux d’exposition, nécessaires à la compréhension de la grande histoire des Franciscains en Terre Sainte et au lien qui les unit au monde depuis des siècles “.