1 Avril 2019

A.Sakleh, charpentier à Bethléem: “Mes armoires accueilleront un trésor!”

Il règne une agitation peu habituelle au département des Biens Culturels de la Custodie de Terre Sainte. Les allers et retours des volontaires transportant des vêtements liturgiques se mêlent à ceux des charpentiers venus installer de nouvelles armoires en bois. Afeef Saklheh, charpentier à Bethleem, supervise les opérations et adresse des indications en arabe aux hommes qui travaillent avec lui. « Je travaille sur ce projet depuis bientôt deux mois » explique-t-il en soulevant sa perceuse. « Ce travail est passionnant puisque je sais que mes armoires accueilleront un trésor ! ».

Soucieuse d’accompagner les communautés locales et d’entretenir le lien profond tissé avec elles depuis 800 ans, la Custodie souhaite les intégrer dans le développement et la gestion du futur musée. Son équipe a donc été sollicitée par la Custodie pour construire de nouvelles armoires destinées à accueillir les vêtements liturgiques offerts depuis le XVIe siècle par les cours royales européennes à la Terre Sainte.

Actuellement entreposées dans la sacristie, les œuvres seront peu à peu déplacées dans ces nouvelles armoires pour constituer les réserves du musée. « Les ornements seront plus proches du musée qu’ils ne le sont maintenant » renchérit Benoit Colin, historien de l’art, spécialiste de textiles anciens et coordinateur du projet. « Notre équipe profitera de ce chantier pour nettoyer les œuvres, les dépoussiérer, établir des conseils d’état, et les conditionner pour que le rangement dans les tiroirs satisfasse toutes les normes de conservation ».